Chapitre 7

LES AMÉNAGEMENTS HYDRO-AGRICOLES


Pour minimiser l'impact des problèmes d’érosion et de dégradation des berges, retenir les sédiments au champ et protéger les zones sensibles, différents types d'aménagements hydro-agricoles peuvent être réalisés. Ces mesures s’ajoutent aux pratiques culturales plus respectueuses de l'environnement qui peuvent être mises en place à la ferme et aux champs.

Le présent chapitre traite de différents aménagements hydro-agricoles, selon qu'ils permettent de diminuer l'érosion et d’améliorer l'égouttement de l'eau de surface, ou qu'ils visent à stabiliser les berges. La liste des aménagements traités est inspirée des principales interventions réalisées dans le cadre des dix projets du Programme.Rivière Boyer Sud

Ce chapitre décrit également différents types d’approches qui peuvent être mises de l’avant selon les particularités agricoles, humaines ou techniques du projet. Enfin, on y présente différents trucs et outils ainsi que des témoignages des chargés de projets pouvant être mis à profit pour la réalisation d'aménagements hydro-agricoles.

Quelques faits saillants

  • Les différents types d'aménagements hydro-agricoles ont pour objectifs de:
    • réduire l’érosion et d’améliorer l’égouttement de l’eau de surface;
    • de stabiliser les berges des cours d’eau;
    • d'améliorer la qualité de l'eau.
  • Ainsi, l'adoption de pratiques culturales au champ, telles que le travail réduit du sol ou l'implantation d'engrais verts (voir Chapitre 6 - Les pratiques culturales agroenvironnementales), est un bon point de départ pour contrôler l'érosion du sol et le ruissellement. Cependant, ces mesures doivent être jumelées à la mise en place d'aménagements hydro-agricoles, particulièrement pour contrôler l'érosion printanière causée principalement par la fonte des neiges lorsque le sol est encore gelé. D'autres types d'aménagements hydro-agricoles permettront d'améliorer la gestion de l'eau de surface, ce qui se traduira également par une réduction de l'érosion. Pour atteindre ces deux objectifs, on a réalisé des ouvrages comme des avaloirs, des voies d’eau engazonnées, des rigoles d’interception, des puits d’infiltration ou des tranchées filtrantes.
  • D’autres aménagements hydro-agricoles peuvent être mis en place de façon à stabiliser les berges. Ceux-ci visent à contrôler l’érosion en bordure des cours d’eau, ou à empêcher le décrochement et l’effondrement des berges. Les modes de stabilisation sont multiples, certains faisant appel à de l’enrochement, d’autres à des techniques de génie végétal ou à une combinaison des deux (techniques mixtes). C’est ainsi qu’ont été réalisés des aménagements de sorties de drains, des déversoirs enrochés, de la végétalisation de berges, de l’enrochement, des seuils dissipateurs d’énergie, des ponts et des ponceaux, des traverses à gué ou des sites d’abreuvement pour le bétail.

Contenu et téléchargement du chapitre

7.1 Introduction

7.2 Les objectifs des aménagements hydro-agricoles

7.3 Des aménagements hydro-agricoles bénéfiques pour les cours d’eau

7.3.1 Les aménagements visant la diminution
de l’érosion et l’amélioration de l’égouttement de l’eau de surface

7.3.2 Les aménagements visant la stabilisation des berges

7.4 Les types d’approches pour la réalisation des aménagements

7.4.1 L’approche « sur appel » des agriculteurs

7.4.2 L’approche par secteur

7.4.3 L’approche par type de travaux

7.5 Quelques trucs et outils pour la réalisation d’aménagements hydro-agricoles

7.5.1 Le choix des entrepreneurs

7.5.2 La planification de l’accès aux sites à aménager

7.5.3 La saison de réalisation des travaux

 

Chapitre 7
Les aménagements hydro-agricoles

Taille: 12 pages
Poids: 3,1 MB

 

Manuel complet

Taille: 122 pages
Poids: 17.1 MB